Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

« D’ici la fin de l’année 2018, si le gouvernement n’apporte pas de réponse concrète aux problématiques budgétaires de nombreux Départements, le Conseil départemental de l’Aisne n’aura pas d’autre solution que de suspendre ses interventions facultatives. Interventions que nous avons, pourtant, souhaité et réussi à maintenir jusqu’à présent, au titre des compétences partagées avec les autres niveaux de collectivités.

 

Par conséquent, il ne vous est pas possible, à ce jour, de déposer de demande de subvention, pour l’année 2019, auprès du Conseil départemental de l’Aisne. » c’est par ces propos que Nicolas Fricoteaux, président du Conseil Départemental de l’Aisne annonce le blocage des subventions destinées aux associations.

 

Pour le président du Conseil Départemental, le Département fait face à une croissance régulière des dépenses sociales obligatoires imposées par l’Etat : Aide à l’Enfance, Mineurs Non Accompagnés, Revenu de Solidarité Active, Allocation Personnalisée d’Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap.

En dix ans, ces dépenses ont augmenté de près de 60%, pour atteindre 357 millions d’euros en 2017.

 

Et Nicolas Fricoteaux de préciser « Depuis que j’ai été élu à la Présidence du Conseil départemental, avec les Conseillers départementaux qui soutiennent mon action, nous avons optimisé nos moyens, maîtrisé une dette particulièrement élevée et baissé significativement nos dépenses de fonctionnement.

 

Pour autant, ces efforts sont anéantis par l’augmentation continue des dépenses sociales et il est vraisemblable que cette tendance se prolonge en 2019. Si tel était le cas, nous devrons alors mobiliser prioritairement, dans le cadre de notre prochain budget, des moyens financiers supplémentaires en direction de ces dépenses obligatoires.

 

Alors que votre structure est elle-même en phase d’élaboration de son budget pour l’année 2019, en toute transparence, mais également en responsabilité, je souhaitais donc vous alerter sur les conséquences de cette contrainte financière pesant sur notre collectivité. »

 

Après le débat d’orientations budgétaires et avant le vote du budget de l’année 2019, Nicolas Fricoteaux fera part des orientations définitives que le Conseil départemental pourra retenir, mais en l’état actuel de la situation, le président conseille aux associations de bâtir leur  prochain budget sans tenir compte de l’apport du Conseil départemental.

 

« Dans l’intervalle, avec les élus départementaux, je continue à me battre afin que l’Etat se décide enfin à consacrer les moyens proportionnés et nécessaires au financement des actions de solidarité nationale que gère notre collectivité. 

Je connais votre implication et votre dynamisme au service de notre département ainsi que de ses habitants et je sais aussi pouvoir compter sur votre sens des responsabilités. » devait conclure le président du Conseil Départemental.

 

Publicité