Le préfet de l’Aisne, Nicolas Basselier était ce jeudi 22 février, de passage en Thiérache. Sa visite a débutée à Lerzy, plus précisément à l’église Sainte Benoîte. Cet édifice datant du 16e siècle a fait récemment les gros titres, pour avoir une nouvelle fois de plus dévoilé ses secrets, après les fresques découvertes en 2017, six sépultures ont été trouvées dans le chœur de cette bâtisse, lors de fouilles menées par l’INRAP (institution national de recherches archéologiques préventive). D’après l’archéologue, il serait fort probable qu’il s’agisse des anciens nobles de la seigneurie de Lerzy.

 

Ensuite il s’est rendu à La Capelle, commune  réputée pour sa brosserie mais également pour son hippodrome, au cours de cette seconde visite, le représentant de l’Etat a pu constater la qualité des différentes infrastructures implantées sur ce champ de course, le seul en Europe à avoir les appellations pôle d’excellence rural et pôle européen du trot avant qu’il se rend également à l’intérieur des locaux de l’école de la maréchalerie, située à proximité de ce dernier et  du centre équestre.

 

Pour finir, il fût accueilli dans l’enceinte de la maison familiale et rurale de Beauregard à Clairefontaine. Créée en 1956, ce centre de formation accueil tout au long de l’année, des apprentis spécialisés dans les métiers du cheval. C’est en présence de Paul Véron, maire de la commune, de Régis Tricoteaux, président du conseil d’administration, de Sébastien Vachaudez, directeur adjoint de la fédération régionale des MFR Hauts de France et de Fabien Messiaen, directeur de l’établissement que le préfet a pu découvrir les différents équipements mis à disposition des élèves et du corps enseignants (le  foyer de vie, le réfectoire, l’internat, les salles de classe, avant de s’entretenir avec cinq apprentis BAC pro CGEH ( conduite et gestion des entreprises hippiques) qui  ont pu expliquer chacun leur tour, leur parcours, leur passion et le métier qu’ils souhaitent exercer plus tard.



Réagir