AISNE : Ecrans, internet, réseaux spéciaux… des amis qui vous veulent du bien ! Posté le 15/12/2017 - Par Jean-Paul Vaillant Département

La direction de la cohésion sociale de l’Aisne, le commissariat à l’égalité des territoires, le CIJ (Information jeunesse de l’Aisne), étaient les partenaires de l’organisation du séminaire organisé à Cap Aisne de Chamouille dans le cadre du programme VLAA (Vacances et loisirs des ados dans l’Aisne).

 

Ils étaient 80, animateurs, éducateurs, de clubs sportifs ou de comités sportifs, de l’OMS, de structures socioculturelles, d’intercommunalités et de communes à  devenir   les acteurs  d’un travail  en réseau favorisant les échanges et  mutualisant  les expériences sur le thème «Ecrans, internet, réseaux spéciaux… des amis qui vous veulent du bien… ». 

 

En attendant  l’ouverture de la journée, devant une console de jeu, Kénan , 21 ans, explique sa présence, « C’est par l’intermédiaire du service civique que je suis là. Au CIJ, j’interviens dans les collèges et lycées, récemment, j’étais au Lycée Le Corbusier à Soissons pour faire découvrir aux jeunes les méfaits de l’alcool. Passionné de jeux vidéo, je suis prudent envers les réseaux sociaux ».

 

 

Après la présentation de la journée par Sophie Parmentier du CIJ, Jean Pascal Michaux de la cohésion sociale présentait quelques chiffres significatifs de VLAA.  VLAA ce sont 53 structures labellisées avec 266 encadrants. 5643 jeunes ont participé en une année aux activités, pour 65 % de garçons et 35% de filles « un nombre de filles en baisse, un chiffre qu’il nous faudra analyser ». Les structures socio culturelles et les clubs sportifs couvrent  64 % des activités.

 

Le coût de VLAA : 409 208 euros répartis entre les financements  CNDS (centre national  pour le département du sport) ; VVV (ville vie vacances) ; collectivités ; BOP jeunesse (budget opérationnel de programme) ; aide à l’emploi état et les ressources propres aux structures. Jean Pascal Michaux rappelle que les structures doivent être financées pour être labellisées. Les appels à projet doivent parvenir avant le 15 janvier 2018.

 

Suivent des témoignages d’expériences, notamment sur la défense des droits des femmes présentée par la déléguée départementale à  l’égalité homme- femme mettant en garde  les internautes sur les sites cyber sexistes et de harcèlement, sur la sensibilisation aux multi médias  par une animatrice « Picardie en ligne », sur un nouveau dispositif de la région Hauts de France, « nos quartiers d’été », un appel à projets  jusqu’au 2 février 2018.

 

Avant  un après-midi autour de la thématique des jeux vidéos, avec des ateliers de découvertes et d’utilisation des réseaux sociaux et sites internet et le sujet « vrai du faux et droit à l’image », Olivier Duris, psychologue clinicien-psycho thérapeute intervenait sur des apports théoriques et pratiques concernant la pratique des jeux vidéo avec leur intérêt et leurs dangers, https://www.psychologues-cliniciens.fr/olivier-duris/

 



Réagir