Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Lors de la dernière réunion du conseil départemental, plus peut être que les points du rapport budgétaire et non budgétaire mis à l’ordre du jour, les vœux présentés par différents groupes  et les communications du président Nicolas Fricoteaux étaient  très évocateurs des préoccupations fondamentales de l’ensemble des élus départementaux.

 

Brigitte Fournié-Turquin demandait à ce que les débats soient valorisés auprès des citoyens et portait le vœu avec Thierry Delerot et Caroline Varlet de faire entendre au plus haut de l’état la nécessité de prendre la décision de l’interdiction du glyphosate par l’accompagnement des agriculteurs vers de nouvelles pratiques. Le Front  National , par Armand Pollet et Claude Mouflard, saisissait l’assemblée pour qu’elle demander à Xavier Bertrand, président des Hauts de France, de constituer un groupe de travail visant à développer en Thiérache une filière économique de production du beurre et demandait à ce que le conseil départemental appelle la population à se mobiliser autour de ses  élus pour la définition d’une politique nationale de soutien et de développement de la ruralité soulignant notamment les transferts de charge en direction des départements et particulièrement  celui du RSA. Dans la même veine, Annie Tupek et Fawaz Karimet demandaient que le gouvernement, par le préfet, soit saisi des craintes de l’intervention insupportable de priver les habitants des cantons ruraux de l’Aisne  d’un service public qui serait à jamais abandonné.

 

Des sujets comme la désertification médicale de notre territoire, la prise en charge financière concernant les mineurs migrants non accompagnés ont également été largement évoqué. Sur tous les bancs est posé l’inquiétude d’une perte de prérogatives des conseils départementaux privés progressivement de financements, même si certains comme Michelle  Fuselier, du groupe socialiste-gauche républicaine, se rassurent des contacts  entretenus entre le département et le gouvernement.

 

Les communications du président Nicolas Fricoteaux abordent l’ensemble des préoccupations, ainsi les points essentiels à retenir du 1er ministre au congrès des départements : 132 millions d’Euros de crédits supplémentaires en 2018 pour l’accompagnement des départements dans l’accueil des mineurs non accompagnés ; un fond d’urgence pour les départements les plus fragiles ; la piste de la recentralisation du RSA abandonnée ; une commission missionnée pour réfléchir à la réforme de la fiscalité locale. Nicolas Fricoteaux rencontrera Jacques Mézart, ministre de la cohésion sociale des territoires, le 28 novembre, à l’ordre du jour : l’amélioration de la couverture très haut débit dans les territoires ruraux, la présentation avec Jacque Krabal, député de l’Aisne, des 25 propositions faites au chef de l’état pour redonner de la compétitivité économique à nos territoires. Lors d’une rencontre avec Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics,  Nicolas Fricoteaux  a formulé la proposition d’implantation d’un centre d’appel et de services des finances publiques dans l’Aisne.

Une satisfaction pour le président du conseil départemental, celle des annonces du 1er ministre concernant la lutte contre les déserts médicaux : renforcer l’offre de soin dans les territoires ; mettre en œuvre la révolution numérique ; favoriser une présence soignante pérenne et continue ; construire des projets et innover. Sur le de la lutte contre la désertification médicale, le président demande à Françoise Champenois de conduire une réflexion spécifique sur le sujet.

 

Entre les débats l’ensemble des élus se réjouissait du 3ème prix obtenu par le Pôle système d’information géographique (SIG) du département pour la carte interactive « Chemin des Dames 1917-2017 », la carte est disponible sur le site chemindes.fr.